Actualités

« INFOS EN DIRECT DE FROG »

  • 1ER JUILLET 2018 rendu du premier Compte rendu scientifique intermédiaire du PROGRAMME- 18 MOIS
  • Prochaine Réunion du comité technique de FROG – le VENDREDI 4 MAI 2018– 9h30/16h LEHNA UCBL Villeurbanne (69)
  • Avril 2018 – Recrutement par IGE d’un Post-Doc de 12 mois sur WP 2 : « Transferts des contaminants – Modélisation »
  • MARS 2018 -1ER LIVRABLE DU PROGRAMME !!!

Pour mémoire:

  • SEPTEMBRE 2017 : arrivée de Lucie Pinasseau Doctorante ISA sur le projet ! Intitulé de sa thèse : « Développement et déploiement des techniques d’échantillonnage passif pour l’étude des polluants organiques dans les systèmes aquatiques souterrains »
  • Jeremy Voisin, doctorant à UCBL LYON 1 a soutenu sa thèse  Mercredi 12 juillet à 14h00 à l’UCBL Lyon 1
    Titre de la thèse : « Influence des pratiques de recharge des aquifères par des eaux pluviales sur les communautés microbiennes des nappes phréatiques »
    Manuscrit  

 

Outils de monitoring

Au sein du programme , plusieurs outils de monitoring seront utilisés pour permettre d’échantillonner les contaminants chimiques et les communautés microbiennes

  1. Germcatchers pour les bactéries

Suite au test de 3 supports verre/ argile / gravier (tailles des supports similaires avec un diamètre de 8 mm) dans 3 types d’eau -Eaux Usées, Eaux pluviales et eaux de nappe ( Thèse J. VOISIN 2017 ), le support billes d’argile sera utilisé comme support de developpement  .

En effet, on constate une meilleure efficacité des billes d’argile (8 mm) qui vont permettre un bon développement de Biofilm et mieux refléter la diversité bactérienne présente dans le milieu.

billes

  1. Chemcatchers pour les contaminants chimiques

Une 1er campagne exploratoire avec 3 chemcatchers amont/3 chemcatchers aval sur tous les sites (n = 6) avec l’analyse d’un seul chemcatcher sera reealisé en 2017  pour le screening global des molécules  . L’objectif dans le Programme FROG est de ne pas se limiter, au polluant de la DCE en regardant plus largement et de calibrer ensuite les chemcatchers en fonction des polluants trouvés.

ISA a mis en place un contact avec université de Portsmouth qui développe des mini chemcatcher pouvant entrer dans les piézomètres.

Pour effectuer ces travaux, un recrutement d’un doctorant en partenariat avec le LEHNA sera réalisé en septembre 2017.

Chemcatchers

Transferts des contaminants – Modélisation

Une autre tache du programme est la modélisation du transfert de contaminants.

Il s’agira de reproduire par un modèle numérique 3D les données piézométriques (niveaux d’eau) et thermiques de chaque bassins etudiés.

La modélisation se centrera dans un premier temps sur le bassin de Chassieu – Django Reinhardt. L’utilisation des longues chroniques de données collectées par l’OTHU sur Django Reinhardt permettront de faciliter la calibration du modèle.

Les données obtenues sur les autres sites moins renseignés pourront permettre de tester l’influence de certains paramètres tels : la taille du Bassin Versant, l’épaisseur de la Zone Non Saturée.

Les principaux challenges seront (!)

  • Passage en 3D
  • Application aux bassins moins instrumentés
  • Modélisation du transfert réactif (dispersion, retard, réactions…)
Sur la partie hydrologique, l'objectif principal est l'utilisation du modèle numérique pour simuler le transport des contaminants et de disposer ainsi d'une représentation  " spatialisée " du panache de pollution.

Réponse fonctionnelle des communautés microbiennes aux pratiques d’infiltration en eaux pluviales

L’un des objectifs de FROG est également d’étudier la résistance et résilience des communautés bactériennes lors d’épisodes pluvieux, ainsi que de leur dynamique.

Pour cela des germcatchers seront incubés sur 2 bassins (perturbation moyenne et forte) :

  • Piézomètre amont (nappe non impactée) à 12 germcatchers
  • Piézomètre aval (nappe impactée) à 12 germcatchers

Puis 3 germcatchers seront récoltés à 4 temps différents : avant, pendant et suivant un épisode pluvieux afin d’évaluer la potentielle résilience fonctionnelle des communautés après perturbation.

Plusieurs types d’analyses seront réalisées : mesures de diversité, d’activité enzymatique, méthode Métatranscriptomique ( Arn ).

L’un des risque de l’action est de réaliser l’expérience avec un épisode pluvieux unique avec un retour à la normal plus ou moins long.  La calibration du timing pourra se faire à travers les chroniques de données obtenues mais la durée de l’épisode pluvieux est plus aléatoire.

En fin de programme , la résistance des communautés aux facteurs liés à l’infiltration sera également testée l’idée étant de tester l’« adaptation » des communautés à ces pratiques .

Valorisation des résultats et transfert opérationnel

Hormis les valorisations scientifiques traditionnelles, une action particulière de définition de recommandations pour la surveillance de l’impact de l’infiltration des eaux pluviales au sein des ouvrages d’assainissement pluvial a été proposée au sein du programme.

Pour cela, le consortium et le GRAIE envisagent d’actualiser le Guide ECOPLUIES sur la partie impact infiltration sur nappe +/- autres outils (Guide réalisé en 2009 au sein de l’OTHU programme Ecopluies LIEN). Le format de cette mise à jour n’est pas forcément un format Guide papier ou PDF . Il reste à définir.

DATE DE PARUTION DU GUIDE FROG  : Fin 2019

Le transfert opérationnel pourra également se réaliser grâce aux journées de valorisation du GRAIE  (présentation des résultats), par exemple dans le cadre d’une journée technique OTHU qui réunit tous les 3 ans environ 180 acteurs opérationnels.

WordPress.com.

Retour en haut ↑